Projets de recherche terminés

Nos projets novateurs et multidisciplinaires visent à répondre aux questions de santé actuelles de nos sociétés (soit le maintien de l’autonomie) en croisant des recherches fondamentales et appliquées chez des ainés présentant un continuum d’états de santé (sain vs maladie chronique vs pathologique).


1. Projet JINEX-Urgence (2015-2016)

Objectif:
Évaluer l’effet du programme Jintronix à domicile sur le déclin fonctionnel chez des aînés encore autonomes qui consultent les urgences.

Contexte du projet:
60 personnes âgées de 65 ans et plus et n’ayant pas été pris en charge suite à leur visite aux urgences seront recrutées. 20 ont été mis aléatoirement dans le groupe contrôle (sans intervention) ; 20 autres dans un cours de groupe YMCA (EX-YMCA) et 20 autres à domicile dans le groupe exercice via Jintronix (JIN-EX). L’intervention durera 12 semaines à raison de 2 entrainements/semaine. Les mesures de composition corporelle, de fragilité, de capacité fonctionnelle et de qualité de vie seront mesurées pré et post intervention.

Retombées du projet:
Le projet a montré dans sa phase pilote qu’il était faisable et acceptable de mettre en place au sein de leur domicile une technologie pour activer des personnes âgées après une blessure mineure (Lauzé M et al JNHA , 2016). Les résultats finaux de l’étude pilote montrent que l’entrainement à domicile ou au sein des YMCA engendrent une amélioration significative de la capacité fonctionnelle (dont la vitesse de marche) et que l’usage de la technologie est aussi efficace en terme de gain que l’entrainement dit traditionnel en communauté et en groupe (Martel D. en préparation).

Chercheurs impliqués: Mylène Aubertin-Leheudre, Sirois MJ, Emond Marcel et Raoul D’aoust

Subvention : TVN/ MITACS-FQRNT


2. PROJET SPINEX (2015-2016)

Objectif:
Évaluer la faisabilité d’implanter et l’effet d’un programme d’entrainement à la marche via un exosquelette sur la fonction musculaire chez des hommes et des femmes blessés médullaires complets

Contexte du projet:
6 hommes et femmes urgences blessés médullaires complets seront recrutés. L’intervention durera 12 semaines à raison de 2 entrainements avec exosquelette/semaine. Les mesures de composition corporelle, de fonction musculaire et de capacité cardio-respiratoire seront mesurées pré et post intervention.

Retombées du projet:
Retombées du projet: Les blessés médullaires sont considérés comme un modèle de vieillissement accéléré de la fonction musculaire. Notre projet a montré qu’activer des blessés médullaires à l’aide d’un exosquelette améliorait significativement et cliniquement (+5%) leur composition corporelle (moins de gras musculaire, moins de masse grasse, plus de masse musculaire). Or, ces changements sont importants, car de part leur immobilisation, les blessés médullaires sont à risquer de développer des problèmes cardiométaboliques (Karelis A et al. Journal of Rehabilitation Medicine 2016).

Chercheurs impliqués: Dany Gagnon, Mylène Aubertin-Leheudre, Antony Karelis

Subvention : FRQS

Lien media:

>
3. Projet PROMU (01/2013- 06/2015):

Objectif:
a) Quels sont les déterminants métaboliques et neurophysiologiques qui influencent la fonction musculaire, et ce, quel que soit l’état de santé fonctionnel (fragile versus sain); b) Est-ce que la supplémentation en protéine exerce un effet synergique lorsque combinée à un programme d’activité physique mixte en puissance pour induire des bienfaits fonctionnels chez des personnes âgées fragiles.

Contexte du projet:
72 hommes âgés de 65 ans et plus et autonomes seront recrutés. 36 seront dans le groupe entrainement + placebo et 36 étaient dans le groupe entrainement + protéines. L’intervention (entrainement en puissance) durera 12 semaines à raison de 3 entrainements/semaine. La supplémentation consistait en 30g/j en placebo ou en protéines à raison de 10g/ repas durant 12 semaines. Les mesures de composition corporelle, de force/qualité musculaire. de fragilité, de capacité fonctionnelle et de qualité de vie seront mesurées pré et post intervention.

Retombées du projet:
L’intervention a eu un effet bénéfique au niveau musculaire et fonctionnel chez nos hommes âgés. Par contre, l’entrainement en puissance quand combiné à une supplémentation en protéines n’ajoute pas d’effet à un entrainement seul sur ces variables (Dulac et al. ESPEN 2015). Finalement, nous avons montré que l’apport initial en protéine influence la réponse musculaire suite à un entrainement en puissance (Dulac et al. BJN).

Chercheurs impliqués: Mylène Aubertin-Leheudre, Marc Bélanger, José A Morais, Stéphanie Chevalier, Pierrette Gaudreau, Gilles Gouspillou.

Subvention : FRQS/ RQRV-FRQS


4. Projet YMCA (12/2010-12/2014):

Objectif:
Effet des pratiques d’activité physique sur le vieillissement réussi. Quels types d’activité physique régulière et volontaire (type, fréquence, combinaison) au sein de la communauté influencent le maintien fonctionnel et musculaire, et ce pour tous (rôle du quartier, de l’éducation, du type de motivation, de l’état cognitif).»

Contexte du projet:
Ce projet vise à évaluer la composition corporelle et la capacité fonctionnelle chaque année durant 3 années consécutives de personnes âgées de 50 ans et plus pratiquant au minimum et de façon volontaire 1 heure d’activité physique structurée.

Retombées du projet:
Les premiers résultats de cette étude ont montré que l’effet de l’activité physique sur la qualité musculaire chez des personnes âgées dépendait du type d’activité physique, de la durée (habitudes), de l’âge du participant et de son degré d’obésité (Barbat-Artigas S et al., J Cachexia, Sarcopenia and Muscle, 2014; Barbat-Artigas S et al., JAMDA, 2014).

Chercheur impliqué: Mylène Aubertin-Leheudre